22/07/2011

10-19

10 Comint-ce qu' on pout scrîre rodje avou on nwâr crèyon ?

 

R. - È scrîjant l' mot « rodje ».

 

(Comment peut-on écrire rouge avec un crayon noir ? En écrivant le mot rouge.)

 

11 Qwè-ce qu' on pout quand min.me awè dins one potche qu' èst vûde ?

 

R. - On trau.

 

(Que peut-on quand même avoir dans une poche qui est vide ? Un trou.)

 

12 Troverîz bin ène saqwè d' pus bia qu' deûs djon.nès djins qui s' mougnerint bin pou mostrer qui s' vèyenut voltîy ?

 

R. - Oyi. Èt min.me bran.mint pus bia.

Deûs vîyès djins qui s' donenut l' mwin à l' vièspréye di leû vikaîrîye.

 

(Vous trouveriez bien quelque chose de plus beau que deux jeunes gens qui se mangeraient bien pour montrer leur amour réciproque ? Oui. Et même beaucoup mieux. Deux personnes âgées qui se donnent la main au soir de leur vie.)

 

13 Dji voyadje po tortos,

Dj' èva pa totes lès vôyes

Mins chake côp qu'on m'èvôye

I faut ralètchî m' dos.

 

R. – On timbe.

 

(Je voyage pour tous. Je pars par tous les chemins. Mais chaque fois qu’on m’ envoie, il faut me lécher le dos. Un timbre.)

 

14 Djè l' tape pa-d'zeûs l' maujo. I r'tchaît o djârdin. Èt dj' a co s’ queuwe è m'   mwin .   

 

R. – On bolèt d’ lin.ne.

 

(Je la lance par dessus la maison. Elle tombe dans le jardin. Et j’ai encore sa queue en main. Une boule de laine.)

 

15 Qwè-ce qui monte todi èt qui n' dischind jamaîs ?

 

R. – Li fumêre.

 

(Qu’est-ce qui monte toujours et ne descend jamais ? La fumée.)

 

16 È qué mwès-ce qui lès Bèljes mindjenut l' mwins’ ?

 

R. – Do mwès d’ fèvri, pace qui c’ èst l’ pus coût.

 

(Au cours de quel mois les Belges mangent-ils le moins ? En février, parce que c’est le mois le plus court.)

 

17 Dijoz, comint-ce qu' on mèt è coleûr on meur li mèyeû mârtchi possibe ?

 

R. - En nwâr.

 

(Dis . Dites, comment peint-on un mur le meilleur marché possible? En noir.)

 

18 Qu’ èst-ce qu' a quatrè-vint cotes, èt què lès pièd tortotes?

 

R. – One djote.

 

(Qui a quatre-vingts jupes et qui les perd toutes? — Un chou.)

 

19 « Palaupossèlgayossi ! » Qwè-ce qui ça vout dîre ?

 

R. - Pa, l' aube hosse èt l' gaye ossi.

 

(Père, l'arbre oscille et la noix aussi !)

 

23:38 Écrit par Johan Viroux | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.