22/07/2011

30-39

30 Qu' èst-ce qui n' a jamaîs stî èt qui n' sèrè jamaîs?

 

R.- On nid d' soris dins l' orèye d' on tchèt.

 

(Qu'est-ce qui n'a jamais été et ne sera jamais ? Un nid de souris dans l'oreille d'un chat.)

 

31 Qu' èst-ce qui coûrt autoû dè l’ maujone avou on rauve à s' cu?

 

R.- Li tchèt.

 

(Qui court autour de la maison avec un râble au derrière? Le chat. (Jeu de mots avec les deux sens de râble.)

 

32 Poqwè-ce qui l’ quèwe do tchèt ni saureut èdjalè?

 

R. - Pace qu' èlle èst todi au d'zeû do zérô.

 

(Pourquoi la queue du chat ne peut-elle geler? Parce qu'elle est toujours au-dessus du « zéro ».)

 

33 Comint pout-on taper on-ou è l' aîr po qu' i r'tchaîye sins s' câsser?

 

R.- En tapant l’ pouye avou.

 

(Comment peut-on jeter un œuf en l'air de sorte qu'il retombe sans se casser? — En jetant la poule en même temps.)

 

34 Qu' èst-ce qu'on tape è l'aîr blanc èt qui r'tchaît djane?

 

R.- On-ou.

 

(Que jette-t-on blanc en l'air et qui retombe jaune ? Un œuf.)

 

35 Chî pîds, quate orèyes. Qu' èst-ce qui c' èst?

 

R.- On-ome à tch'vau.

 

(Six pieds, quatre oreilles, qu'est-ce que c'est? Un homme à cheval.)

 

36 ** Poqwè-ce qui l’ couchèt è va todi avou s' tièsse è têre?

 

R. - Pace qu' il è-st-onteûs qui s' mére c'è-st-one trôye.

 

(Pourquoi le cochon va-t-il toujours tête baissée? Parce qu'il a honte de ce que sa mère est une truie.)

 

37 Cu su cu, cu è m' choû, quate bobinètes èt dî tirants. Qu' èst-ce qui c' èst?

 

(One comére qui moud (one comére su on chame, li tchôdron è s' choû, satche su lès quate tètes avou sès dî dwègts),

 

(Derrière sur fond, derrière en mon giron, quatre bobinettes et dix objets servant à tirer. Qu'est-ce que c'est?

Une femme qui trait (une femme assise sur un siège, le chaudron en son giron,  tire sur les  quatre trayons au moyen de ses dix doigts).)

 

38 Deûs pîds mèt cint* pîds su trwès pîds ; quate pîds arive èt prind cint pîds ; deûs pîds coûrt après quate pîds po rawè cint pîds èt l’ rimète su trwès pîds ?

 

R.- On-ome, on sorèt, on grèyî et on tchèt.

 

* (pour « sins »)

(Deux pieds met cent (pour sans) pieds sur trois pieds ; quatre pieds arrive et prend cent pieds ; deux pieds poursuit quatre pieds pour ravoir cent pieds et le remettre sur trois pieds ? Un homme, un hareng saur, un gril, un chat.)

 

39 Qu' èst-ce qu'on pout lomer lès trwès mistéres dè l’ nature ?

 

Li pouye : èle bwèt èt èle ni piche nin ;

li lapin : i piche èt i n' bwèt nin ;

li  baudèt : i faît dès câréyès crotes avou on rond trau.

 

(Que peut-on appeler les trois mystères de la nature ? — Une poule qui boit et ne pisse pas ; un lapin qui ne boit pas et pisse ; un baudet qui fait des crottes carrées au moyen d'un trou rond.)

 

23:29 Écrit par Johan Viroux | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.