22/07/2011

70-79

70 Qwè-ce qu' èst todi à iute èt todi frèch ?

 

R. – Li linwe.

 

(Qu’est-ce qui est toujours à l’abri et toujours mouillé ? La langue.)

 

71 Li difèrince ètur one feume èt on murwè ?

 

R.- Li feume cause sins rèflèchi. (sic)

Li murwè rèflèchit sins causer.

 

(La différence entre une femme et un miroir ? La femme parle sans réfléchir (sic). Le miroir réfléchit sans parler.)

 

72 « Ôrimbaudèbwè ! » (à lîre fwârt rade) Qwè-ce qui c' èst ?

 

R.- Ça vout dîre ci qu’ ça dit : « Au ri, m’ baudèt bwèt. »

 

(… (à lire fort vite) … Cela veut dire ce que ça dit : « A la rivière, mon âne boit. »)

 

73 Qué difèrince èst-ce qu' i gn-a ètur one savonète èt on tchapelèt?

 

R.- Gn-a pont, c' èst tos lès deûs po lâver Maria (l' Ave Maria)

 

(Quelle différence y a-t-il entre une savonnette et un chapelet ? Aucune, tous les deux servent à laver Maria (l’Ave Maria).)

 

74 Dji passe dins one vîye vôye,

Dji rèscontère one vîye trôye.

Ele mi done si cu à baujî

Et sès-orèyes à spèpyî ?

R.- One mèspe.

 

(Je passe dans un vieux chemin, / Je rencontre une vieille truie ( !?). / Elle me donne son derrière à embrasser / Et ses oreilles à grignoter. Une nèfle.)

 

75 Qu’ èst-ce qui va à mèsse su s' tièsse

R.- Lès claus d’ on solé.

 

(Qui va à la messe sur la tête ? Les clous de souliers.)

 

76 - Bondjoû fème, avou voste akèdin*! 

- Bondjoû l’ome, avou ç’ qui vos pind (ou : avou vosse saqwè qui pind).

- Pou-dje mète mi pouyu dins vosse tondu ?

- Boute, Cayau, v’là l’ trau.

Qwè-ce qui ç’t-histwêre-ci vout dîre ?

 

akèdin = âre di djârdin  > râteau de jardin

ci qui pind = mi flaya > mon fléau

pouyu = tchivau  > poilu = cheval

tondu = pré novèlemint fautchî > pré fraîchement fauché

Cayau : on spot > un sobriquet, surnom

trau = auje di pré > barrière de pré

 

(allusion à caractère sexuel) Bonjour, femme, avec votre râteau de jardin / - Bonjour, l’homme, avec ce qui te pend (ou : avec votre chose qui pend). / - Puis-je mettre mon ‘poilu’ dans ton ‘tondu’ ? / - Vas-y , « Cayau » (litt. caillou), voilà le trou. Que veut dire cette histoire ?)

 

77 Qwè-ce qui l’ Bon Diè n’ conèt nin ?

 

R.- Si maîsse.

 

(… Dieu ne connaît pas ? Son maître.)

 

78 Qu’ èst-ce qui mougne pas s’ vinte èt tchît pa s’ dos ?

 

R.- Li rabot.

 

(… mange par le ventre et qui ‘chie’ par le dos ? Le rabot.)

 

79 Qu’ èst-ce qui s’ vûde pa-d’zeû èt s’ rimplit pa-dzos ?

 

R.- Li pus’.

 

(… se vide par dessus et se remplit par dessous ? Le puits.)

 

23:10 Écrit par Johan Viroux | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.